Un toxique

Effluve d’embrun, je ne regretterai rien…

Ni le goût de merde à chaque mot écrit, taillé ou pourri, des veines aux artifices, le pas de triche et d’esquive. Je ne mâcherai pas le pain dur qui étrique ma peau, râpé aux ecchymoses, râpe à rien.
Lavé, rincé des lèvres et des baves qui suscitent, paraissent et impriment, faits et gestes, posture et pastiche, avoir craint le tout et transpiré le rien.
Aride à pleurer, le sable assourdit toute vibration et détruit chaque élan ramène vers les ambitions feintes, les préjudices et le déluge, le vide, comme plongé dans un océan de rien.
Un monde sourd, coincé dans sa personne et aucun contact n’est permis dans l’emprisonnement volontaire, puisqu’on ne veut plus sourire, ni sentir, rien, point.

Sam Lebrave

En écoutant en boucle la chanson « tout ou rien » de marie flore

Illustration: pixabay

Author Sam Lebrave

More posts by Sam Lebrave

Leave a Reply