Toujours plus beau sur le papier, avec dans le miroir une vulgaire publicité de brosse à chiotte, comme un manche dont on ne voit trop que le bout, à viser n’importe qui, à se trouver des subtilités superbement étalées, incontestable finalité de reconnaissance. Un grand détournement voué au génial, aux idées épineuses, et additionner les briques à n’en rien casser. Je vogue, de papier en papier, usurier de la craie alors que je ne suis propriétaire de rien. Éternel squatteur au Panthéon des mots, à cracher sur les discours de Malraux, je n’en connais même pas l’histoire. Grande hache pardonne moi de t’utiliser encore à contre emploi, les doigts au rouge, jamais loin de la lame. Clou du spectacle, effet médiocre et public médusé, pour enfin être projeté au sol, épuisé à force de taper à coté je m’endors comme une épave qui trace la perpendiculaire de l’urinoir, stoïque en zone irradiée.

 

Sam Lebrave

Illustration tirée du film Shrek

Author Sam Lebrave

More posts by Sam Lebrave

Leave a Reply