Le son de la bosse et du reflet, miroite les abîmes comme la foudre qui vient s’enfoncer dans le sol, se propage à tes pieds, et remonte dans le corps avant d’exploser. Regarde cette tête, et vois ces protubérances, des patates qui émanent de la plus hostile des terres. Asymétrie faciale d’un chirurgien impardonnable, un boucher des mots, à recoudre là où il fallait tailler, à abandonner les pièces de chair encore viables, prendre son sou et se casser.

Intouchable, tu dissémineras la peur comme une mauvaise graine à ton cœur placé dans la poche percée de ton fuselage. Crash-Test réalisé en conditions réelles, asphyxie des yeux pour la plus tragique des scènes, tu remplies ton rôle à la perfection. Activer l’effroyable émotion jusqu’à sentir le dégoût y compris dans ta bouche, tellement la cascade fait sensation, et que l’illusion fait mouche.

Passé le premier coup de tonnerre, ils oseront t’affronter et verrons les failles, les zones d’ombres de ton visage alors même que le zénith pointera, te montreront du doigt. Tu provoqueras les rires, tordu en huit alors que ta fierté se cambrait, et comme le vieux chiffon qu’on agite au carnaval, cruauté énigmatique, tu seras brûlé dans un feu de paille d’hilarité que seul le bitume stoppera.

Alors fait valser tes cloches à t’en rendre sourd, fait vibrer les murs, à t’arracher les cordes vocales jusqu’à ton dernier des verre. Prêches alambiquées et soutanes froissées, répand ta bonne parole, sonne tes ouailles… Cabossé que tu es, mais qu’importe, ça crache un peu l’huile, ça fume, mais ça marche.

Sam Lebrave

Illustration: Garou, en fantastique « Pape des Fous »

Visages
Next Post

Author Sam Lebrave

More posts by Sam Lebrave

Leave a Reply