L’équipe du Second Souffle (enthousiaste comme à son habitude) a pris un grand bol d’air au salon «lire en poche» à Gradignan. Et il avait foule en ce dimanche ensoleillé. Comment expliquer qu’un rectangle de papier d’approximativement 18×11 cm suscite un tel engouement? Telle est la question que nous n’aborderons pas aujourd’hui. Tout juste nous bornerons nous à préciser que la profusion de livres présentés nous a donné le tournis (bien agréable au demeurant). Ajouter à cela des auteurs abordables et des libraires empressés de partager leur passion avec les lecteurs intéressés, la journée s’est avérée des plus enrichissantes. 

           Après nos pérégrinations matinales, oscillant entre le voyage mystique sur le Gange et le western quantique (l’équipe du Second Souffle s’engage à vous donner une définition intelligible de ce terme barbare dans les meilleurs délais…), le destin a porté nos pas à la rencontre de l’auteur anglais Richard Ford (fantasy) et de l’écrivain français Hervé Jubert (steampunk). Un des membres de l’équipe est tombé sous le charme mais on a juré de ne rien dévoiler…( Messieurs, je vous adore…).

           Bref nous avons assisté les yeux brillants d’une fièvre admirative au café littéraire de ces deux rock stars de la littérature de l’imaginaire. L’ambiance était détendue, les deux auteurs invités se fendant de notes d’humour bienvenues (Hervé Jubert a notamment plaisanté autour de l’écriture de livre de bains pour bébés). Plus sérieusement , les deux auteurs ont échangé autour du thème de la magie qui doit être fun, cocasse et drôle pour Hervé Jubert, en revanche sombre pour Richard Ford. Des différences se sont également affirmées dans le processus créatif. Si pour Hervé Jubert, l’écriture est une comme une locomotive qui prend lentement son essor et qui est marquée par des soubresauts, Richard Ford est, quant à lui, très organisé dans la construction puisque dans sa trilogie Havrefer, chaque chapitre est raconté du point de vue d’un personnage (la trilogie met en scène sept protagonistes principaux). Lors du travail préparatoire, chaque personnage a donc sa «propre colonne».

          La question autour de la recherche documentaire a également révélé deux approches bien distinctes. Si Hervé Jubert travaille beaucoup sur les archives (des personnages bien réels évoluant dans ses livres), Richard Ford lui invente totalement la ville où se déroule l’intrigue ainsi que les personnages, et utilise au besoin Wikipédia, «son ami» comme il s’est amusé à le nommer.

          Les deux auteurs se sont retrouvés sur leurs sources d’inspiration. Ils sont tombés dans la fantasy quand ils étaient petits. (On en connaît d’autres ici au Second Souffle…). C’est d’ailleurs sur ces dernières remarques que s’est achevé ce café littéraire.

          Notre équipe est repartie plus que jamais convaincue de l’existence de la magie en ce bas monde.

Green Fairy

Photo: De gauche à droite, Hervé Jubert, Aude Fleury (médiatrice), Richard Ford

Hervé Jubert est l’auteur des « Enquêtes de Georges Hercule Bélisaire Beauregard» paru chez Folio; Richard Ford est l’auteur de la trilogie Havrefer, paru chez Bragelonne.

Author Green Fairy

More posts by Green Fairy

Leave a Reply