Le seigneur s’en est allé,
Guerroyé sur les sentiers,
Avec son fidèle destrier,
Un chemin il s’est frayé,

Dans son sillage il a porté,
L’écho funèbre de ses armées,
Des arbres qui s’inclinaient,
Des cadavres il a semé,

Entends-tu la complainte de la lande,
L’entends-tu, l’entends-tu,
Entends-tu la complainte de la lande,
Ouïe l’entends-tu,

Au baptême il a respiré,
L’incandescence du brasier,
A la fureur du guerrier,
Fier, il s’est abandonné,

La contrée il a dévastée,
De sang la terre s’est gorgée,
Concupiscence exaltée,
Du nectar il s’est enivré,

Entends-tu la complainte de la lande,
L’entends-tu, l’entends-tu,
Entends-tu la complainte de la lande,
Ouïe l’entends-tu,

De la gueuse, il a volé,
L’unique félicité,
Œillade vers la désespérée,
De son épée, elle a trépassé,

Dans le péché il se complaisait,
Émissaire de la fatalité,
Pilleur de chair enfiévré,
De l’effroi il se repaissait,

Entends-tu la complainte de la lande,
L’entends-tu, l’entends-tu,
Entends-tu la complainte de la lande,
Ouïe l’entends-tu,

Semeur de mort il s’est nommé,
La Mort s’en est offusquée,
Courroucée, elle l’a fait mander,
Nimbé de gloire, il s’est présenté,

Impudemment, il l’a défiée,
Auréolé des âmes sacrifiées,
Des martyrs escorté,
Le trône il a réclamé,

Entends-tu la complainte de la lande,
L’entends-tu, l’entends-tu,
Entends-tu la complainte de la lande,
Ouïe l’entends-tu,

La déchoir il a tenté,
En quête d’immortalité,
Sceller la couronne dorée
Sur son front il a osé,

Foudroyé, il s’est écroulé
Par l’orgueil dévoré,
Occis, il se tut à jamais,
La Mort s’est esclaffée,

Entends-tu la complainte de la lande,
L’entends-tu, l’entends-tu,
Entends-tu la complainte de la lande,

Ouïe je l’ai entendue.

Green Fairy

Author Green Fairy

More posts by Green Fairy

Leave a Reply