Avance mon cœur, produit ton souffle. J’entends de là tes palpitations. Donner et rendre, telle est ta rengaine rythmée, synchronisme vital pour que la bête puisse marcher. Je sens tes cliquetis, même les chenilles, tu es mon tank. Je n’ose te retenir, je me protège derrière toi. Arrache la peau et pars en première ligne, en ordre dispersé, cherche la déformation. Tu fais fi de ta faiblesse à plaindre chaque égratignure et chaque bleu qui oserait t’être fatal. Tu te gonfles d’arrogance pour la plus noble des causes, tu expulses la vie, éclabousse! Les procédures et les mécaniques de précision. Écrase les synapse et inonde les ponts de la pensée. Aucun édifice ne te résistera cœur, déborde!

 

Sam Lebrave

Author Sam Lebrave

More posts by Sam Lebrave

Join the discussion One Comment

  • Romain dit :

    Le jour ou la raison l’emportera sur le coeur, on sera vieux.
    J’espère bien qu’à ce moment là, on aura des p’tits cons pour nous remettre à notre place.

Leave a Reply