Parce que défois il y a des mots qui sortent de là, un peu égarés loin de la pure poésie, mais ils sont là!

Au moment ou je t’écris, tu as quatre ans et demi. On ne s’est pas trop vu ces derniers jours, ça me chagrine. Pourtant tu es là, à côté de moi et tu m’accompagnes. C’est un bonheur égoïste et solitaire, que je garderai tout le temps. Ca me fait cependant penser à cet instant, où tu n’entendras pas ce qu’on te dira, ce que j’aurai pu te dire, je vais te l’écrire. Je serai là. A chaque moment présent, peut être absent, qu’importe, je serai là. Parce qu’on ne s’éteindra pas ensemble tu vas me croire. Ne te soucie pas d’où je suis, je te le réécris, je suis à côté de toi. Je veux que tu sentes l’amour infini que je te porte. Je ne dormirai pas ce soir au paradis, tu sais maintenant où je suis.
A tes côtés.

Sam Lebrave

Illustration: Pixabay

Caravane
Next Post

Author Sam Lebrave

More posts by Sam Lebrave

Leave a Reply