Quelque part sur la planète Terre, un petit pays s’apprête à élire son nouveau dirigeant…
Au milieu d’un champs dévasté, s’élève un chapiteau…
La foule se dirige vers lui d’un pas mécanique…

«Avancez mesdames,messieurs avancez, le spectacle va bientôt commencer. N’oubliez pas, votre carte d’électeur vaut ticket d’entrée, oui Madame, le siège 2879, 1ère sur votre droite puis 2ème sur votre gauche, c’est au milieu de la fosse,… mais c’est un charmant bambin que vous avez là, j’espère qu’il appréciera les numéros de ce soir…
Bonsoir à toutes, bonsoir à tous, je vous souhaite la bienvenue sous cet immense chapiteau dressé spécialement à votre attention. Nous vous promettons un show exceptionnel ce soir, avec de l’émotion, du rire, des larmes, de l’action, des coups bas, de la trahison, des attaques frontales et quelques pugilats. Mais attention il n’y aura qu’un seul vainqueur à la fin et c’est vous, cher public, qui élirez votre futur président!
(Les spectateurs grondent d’impatience…)
…Mais sans plus attendre, voici notre premier numéro, vous les avez adorés en début d’année dans leur duo des frères ennemis, les grands, les uniques, les adulés, Cratius et Césarus dans un numéro de trapèze sans filet à 10 mètres de hauteur…
(Cratius et Césarus saluent le public…)
…Les voilà qui s’élancent pour un premier double salto arrière magnifiquement exécuté et ils enchaînent sur une série de sauts périlleux…De vrais virtuoses de la manigance aérienne… Ah ces p’tits gars sont des prétendants sérieux à la victoire…
(La foule frémit…)
…Et enfin leur dernière acrobatie, le saut de la mort, qui a fait leur succès dans toute l’Europe, ce sont les seuls à le réaliser au monde…Les voici qui se concentrent…dernier regard….Cratius s’élance…mais que se passe t-il?… Césarus n’ a pas bougé de la plate-forme…Oh seigneur…
(Après avoir lâché le trapèze, Cratius se prend pour Icare et vole dans dans les airs comme un pantin désarticulé avant de s’écraser sur le sol…Les spectateurs poussent des OH d’angoisse…)
…Eh bien Mesdames,Messieurs vous connaissez le proverbe, «un de perdu, 10 de retrouvés ». Seul Césarus reste en course pour la victoire finale, un grand bravo à lui!
(Césarus gratifie la foule d’un immense sourire)
…Ah comme j’aime le sang froid de ces artistes…mais sans attendre passons au prochain numéro qui est l’un de mes favoris, voici Jésus et ses lions magnifiques.
(Le corps de l’acrobate est prestement enlevé de la piste sous les applaudissements du public…il cède la place au dompteur à l’habit plastronné doré…Lui succède un grand silence.)
…Jésus est un paradoxe à lui tout seul mesdames messieurs. Il s’est retrouvé cerné dans la jungle par les fauves…On lui donnait alors guère de chances alors qu’il luttait pour sa survie et pourtant…Avec tout son courage, il a saisi une canne de bambou et frappé l’échine du premier lion pour lui montrer qui était le patron. Et il est bien là, sous vos yeux ébahis, pour vous prouver qu’il est l’homme de la situation. Oui, Jésus est un candidat hors norme, un survivant…
(Le dompteur est seul dans la cage aux lions, le fouet claque de manière cadencée, sa voix fluide lance méthodiquement des ordres…Les fauves obéissent instantanément…)
…Ah quelle intensité… seule une discipline de fer peut conduire à un tel degré de virtuosité…Ne ressentez vous pas cette émotion qui nous étreint le cœur devant une telle manifestation de supériorité d’un homme…Je crois que nous tenons notre prochain président…Ah il semble qu’ une de ces charmantes petites bêtes fasse de la résistance… Elle refuse obstinément de se coucher aux pieds de Jésus, nul doute qu’il va savoir gérer la situatiooooonnnnn…
(Un hurlement retentit dans l’arène…D’un seul tenant les fauves se sont rebellés contre leur maître…des bruits de succion s’élèvent…..)
Bon Jésus est disqualifié de la compétition après ce lamentable échec mais ne vous inquiétez pas Mesdames, Messieurs, vous en aurez pour votre argent….
(Les numéros s’enchaînent dans la plus grande consternation, Mr Loyal commence à prendre ombrage de l’apathie des spectateurs.)
…Et voici un numéro que vous attendez tous, ce sont leurs grands débuts ensemble, il va donc falloir les soutenir, je vous demande d’accueillir sous un tonnerre d’applaudissements le fameux, l’unique prestidigitateur Jean Luc et sa ravissante assistante Benoîte…On est déjà sous le charme…
(Applaudissements mornes du public…Un cercueil est amené sur scène ce qui ravive quelques étincelles dans les yeux des spectateurs à moins que ce soit Benoîte qui ait attiré les regards. Des épées en argent massifs sont apportées sur scène.)
…Jean Luc nous a promis un numéro frais qui repousse les limites de la magie mais pour l’instant cela sent le réchauffé…Nul doute qu’il va nous réserver une surprise..Ah le voilà donc qui s’installe dans la boite…Il ne referme pas le couvercle ce qui semble nous promet un numéro sans truquage… (frissons dans la salle)....Ah sa ravissante assistante et ses courbes Mmmmh…euh ne nous égarons pas…sa ravissante assistante donc prend maladroitement une épée…Elle semble si délicate…Je veux parler de l’épée bien sûr….
(Jean Luc lance des clins d’œil à l’assistance.. Il est la sérénité incarnée…)
…Le moment fatidique est enfin arrivé, Benoîte va frapper…
(« AAAAAAHHHH PAS LÀ, CRÉTiNE, ABRUTiE… » S’ensuit une litanie d’insultes que la bienséance ne nous permet pas de retranscrire… « MAIS QUELLE GOURDE…. »…Sur ces derniers mots il expire…Le public se lamente…)
Mais ne pleurez pas Benoîte, je vous promets de venir vous consoler dans votre loge après la représentation…C’était bien un numéro unique…Merci au défunt Jean Luc pour avoir mis tout son talent dans cette ultime représentation…
Mais voici une nouvelle surprise pour vous régaler cher public, voici Marine et son numéro de jonglage supersonique.
(Un escalier en colimaçon est installé au centre de la piste. En son sommet, le mot PATRiE y est inscrit en lettres bleu blanc rouge. Les marches sont matérialisées par des lettres majuscules.)
…Marine est une virtuose, elle seule peut monter cet escalier en moins de 10 secondes tout en jonglant avec 8 balles différentes….Le monde entier nous l’envie mais elle est bien de chez nous….Admirez là dans ses œuvres…La voici qui franchit la première marche racisme avec facilité…Et quelle grâce …
(Les marches fascisme et homophobie sont littéralement avalées avec dextérité. Les balles filent de plus en plus vite sous ses doigts)
…Rien ne vaut l’expérience, elle est sur les bases du record du monde, c’est incroyable…Elle se présente sur son ultime obstacle l’économie et le franch… OH NOOOONNNN….
(Marine s’est pris les pieds dans la contremarche et dégringole dans un fracas épouvantable au bas de l’escalier. Les spectateurs, mécontents lui jettent des œufs. Elle se traîne misérablement vers les coulisses.)
…Il semblerait que Marine n’ait pas remporté vos suffrages mais pour terminer en beauté cette soirée inoubliable, voici un héros adulé des petits comme des grands, voiciiiiiiiiiiiii….Manu le clown.
(Il s’éponge le front plein de sueur. La prochaine fois, il exigera une prime de risque pour jouer les Mr Loyal.)
…Un vrai vent de fraîcheur ce Manu, il est venu avec son lot de farces et attrapes qui, j’en suis sûr, ne vous laisseront pas indifférents…
(Les pantomimes se succèdent, le public s’esclaffe. Manu leur  jette des paillettes plein les mirettes. Il sort un pistolet de sa chemise et tire en l’air…une banderole «votez pour moi» se déploie dans l’enceinte. Une pluie de confettis s’abat sur les spectateurs.)
Ah mais quel sens de l’humour, des bulletins de vote multicolores…Et le voilà qui se lance dans un cours d’origami…Que de talents cachés chez Manu!
(Bientôt toute l’assistance est plongée dans les tourments d’une question existentielle: vaut-il mieux marier le bleu avec le vert ou le rouge…)
…Et bien c’est une question qui n’aura pas de réponse car voici maintenant l’heure tant attendue des résultats…
(Les rares rescapés s’efforcent de faire bonne figure sur la piste…La foule, devenue fébrile, attend….)
…Et notre prochain président est donc…
(«AU FEU!»)
Mais que diable se passe t-il encore? Inutile de faire tout ce raffut pour un petit incendie de rien du tout…restez à vos places Mesdames, Messieurs enfin…
(La panique gagne les rangs, la foule se presse contre les issues de secours qui demeurent obstinément closes…)
…Il semblerait que nous ayons un petit souci avec le système d’évacuation…Je crains que vous ne soyez condamnés à rester pour notre prochaine représentation: les législatives…Ce sera un vrai bonheur les amis…»
(Pendant ce temps, le feu a gagné la fosse et ravagé une partie du chapiteau…)

Quelque part sur la planète Terre, un petit pays a vu ses espoirs réduits en cendres…Pas sûr qu’il se relève un jour de cette mésaventure….

Green Fairy

Image : Mr Loyal dans Dumbo

Author Green Fairy

More posts by Green Fairy

Leave a Reply