Lâcher prise à ma fille, lâcher prise à mes sœurs

Les mêmes apprentissages pour les mêmes peurs

Celle d’abandonner rien qu’un instant une seule chose

Un oubli, une parenthèse à leur métamorphose

 

Retrouver le produit fini d’un trop peu contribué

Ma chair meurtrie, une once de culpabilité

Alors je regarde la fragilité à travers le miroir

Bloquer la névrose qui s’immisce dans l’espoir

 

Combat intérieur et ne pas ressasser ce qui résonne

Ne pas traîner à l’infini les boulets de la honte

A ces fins sordides, ne pas payer de ma personne

 

Te laisser la haut loin des champs de guerres inertes

S’améliorer, ne pas faire rejaillir les failles

Et passer au fil de l’amour les plaies entrouvertes

 

Sam Lebrave

Author Sam Lebrave

More posts by Sam Lebrave

Leave a Reply