Un son, en guise de question, déguise les rimes, bouches à fleur de passion, chorégraphie de saison pour le plus discret des tourments. Plusieurs danses et une possession, des ponts à tes hanches autour des ronds de jambe, autour du pot, autour des mots qui immobilisent la frange, cet entre-deux étrange qui pousse les anges au cachot.

What about us?

Aucune réponse que je n’entende, aucune arme pour scier le suspens et faire glisser le mordant, question d’accroche, question de mouvement. Question de fantasme, parti, perdu, détruit, échu ou conscrit.

What about us?

Ce voyage au plus profond de tes yeux, bêtement envieux, empli de rien, ou de vils désirs, jeter les cartes ou bien enchérir, retrouver le fertile et la tempête, et serrer tes bras comme on s’irrigue. Tâter la sculpture et pétrir, tracer les mains, le tuteur d’angle, notre empathie, notre violence de désir, les moments qui cramponnent et font fi, pas de force ni douleur dans l’appui, et meurs d’envie de te saisir.

Quand la recherche persiste et que l’évidence manque à l’appel, que reste-t-il?

A la fringale lunatique, un aboiement à rebours, et fait jour sur la pluie qui ravine, la raison en cicatrice, et ton nom qui culmine.

Sam Lebrave

 

 

 

Author Sam Lebrave

More posts by Sam Lebrave

Leave a Reply