14h44, la fin du monde est à l’heure! Elle est tremblante. Elle a peur. Elle est arrivée sous les traits d’un homme, et s’écoule dans la fumée de sa cigarette. 14h44, c’est le glas! C’est la fin. L’unique coup d’éclat. Un grand bruit et puis plus rien. Une vive lumière et puis plus rien. Tout, et puis rien! … Rien sauf les gens.

23h, seule! La fin du monde est une promesse qui s’est tenue. Après le vide, après le trou, après l’après…23h01, seule! Tout à l’heure, c’était la fin de monde. Dès la première bouffée de cigarette, le monde a su! il y a cru. Il était là, en tenue des grands jours. A la deuxième bouffée de cigarette, le monde se tenait tout droit dans ses bottes! Il s’accrochait le con!!!Et moi aussi, je me suis accrochée…Mais à 14h44, la clope s’est éteinte. Le monde aussi. C’était la fin. Faim du monde et puis écœurement. Du monde, on en a bouffé dans cette foutue fumée de cigarette. Et maintenant, je ne peux plus respirer. 23h02, seule!

6h30, à l’attaque!

A quelle heure fallait-il renoncer? Et à quoi? La fin du monde, et puis quoi?

Valériane Des Voiles

Author Valériane Des Voiles

More posts by Valériane Des Voiles

Leave a Reply