Eau offrande aux Hommes,
Née du chaos originel,
Auguste présent des étoiles,
Cascade irisée de fureur primale.

Eau qui bénit la vie,
Berceau immaculé de l’âme
Flamme porteuse d’espoir,
Boussole scintillante dans le brouillard.

Eau indomptable,
Qui s’époumone dans le dédale,
Au rythme du ressac,
Délivrance salutaire des entraves.

Eau assagie,
Harmonie incandescente du Soi,
Onde apaisante distillée,
Plénitude de l’esprit retrouvée.

Eau qui suinte,
Marquer le suaire de son empreinte,
Larme spectrale,
Reflet perlé d’opale.

Eau compagne de la mort,
Ultime baiser aux lèvres de l’agonisant,
Valse langoureuse en trois temps
Du fleuve d’éternité elle s’éprend.

Green Fairy

Author Green Fairy

More posts by Green Fairy

Join the discussion One Comment

  • Hélène dit :

    Bel hommage ô combien mérité par cette poésie pleine de grâce et qui aiguise les sens. Comment regarder maintenant une goutte d’eau perlée sans en être bouleversée? Voilà le message ressenti à cette lecture dont le rythme berce et dont le contenu anoblit cet élément qui nous est si indispensable. Très beau.

Leave a Reply